Superviseurs du secteur financier

Aux Pays-Bas, plusieurs institutions supervisent le secteur financier. Chacune de ces autorités de contrôle dispose de pouvoirs propres pour orienter le secteur financier dans la bonne direction. Pour protéger les intérêts des consommateurs, le gouvernement a confié à plusieurs institutions néerlandaises la responsabilité de superviser les produits et services proposés par les prestataires de services financiers. Il existe un superviseur distinct pour chaque partie de la supervision. Cet article fournit une explication du travail et des pouvoirs de l’Autorité néerlandaise des marchés financiers, de la Nederlandsche Bank et de l’Office de surveillance financière.

Autorité des marchés financiers

L'AFM est responsable aux Pays-Bas de la conduite de ce qu'on appelle la «surveillance comportementale». Cela signifie qu'il surveille le comportement des entreprises du secteur financier. Les fournisseurs de produits financiers tels que les prêts, les produits d'épargne, les hypothèques et les retraites sont tenus d'offrir à leurs clients des produits clairs et honnêtes. Si les règles sont enfreintes, l'AFM peut émettre des avertissements, faire une déclaration au ministère public et imposer des astreintes et des amendes périodiques. L'AFM peut également accorder et retirer des permis en collaboration avec De Nederlandse Bank (DNB).
L'AFM est un organe administratif indépendant et peut agir en toute indépendance. Le ministre des Finances est responsable de la nomination du conseil et de l'approbation du budget.

La banque néerlandaise

La Nederlandsche Bank (DNB) coopère dans une large mesure avec l'AFM, mais a d'autres responsabilités et pouvoirs. Pour que le système financier soit sain, il est important que l’institution puisse s’acquitter de ses obligations. Par exemple, si l’un des assureurs réclame une réclamation, il doit être possible de supposer qu’il a les moyens de régler une réclamation. DNB supervise:
  • Bancs
  • Assureurs
  • Fonds de pension
  • Autres institutions, par exemple des institutions d'investissement

Aux Pays-Bas, les produits financiers ne peuvent être proposés que par des institutions détenant une licence de De Nederlandse Bank. Un permis n'est délivré qu'aux institutions en bonne santé financière et répondant aux conditions d'une bonne gouvernance. Les pouvoirs de la Nederlandsche Bank découlent de la loi sur la surveillance financière (Financial Supervision Act, WFT).

Bureau de surveillance financière

Le BFT supervise les notaires de droit civil, les conseillers en fiscalité, les comptables et toutes les personnes exerçant des activités similaires, telles que les conseillers économiques. En tant que superviseur, il se préoccupe du respect de la réglementation anti-blanchiment aux Pays-Bas. Le BFT est responsable de la vérification de la loi sur la prévention du blanchiment d’argent et du financement du terrorisme et de la loi sur la notification en cas de transactions inhabituelles (loi sur la MOT). Les pouvoirs du BFT sont définis dans le WWFT et la loi générale sur le droit administratif. Les sanctions que BFT peut imposer sont des amendes et des astreintes. Une déclaration peut également être faite au ministère public si des violations de la loi sont détectées. Cela inclut une peine d'emprisonnement maximale de 2 ans.

Vidéo: Entretien d'embauche cadre, manager conseils pratiques (Février 2020).

Laissez Vos Commentaires